Slasher – Saison 2

Ce week-end était placé sous le signe de l’horreur. Entre vendredi et samedi, je me suis fait 4 films de genre entre ambiance malsaine et grosses giclées de sang, ce qui m’a rappelé que j’avais cette saison 2 de Slasher à voir. Du coup j’ai binge-watché les 8 épisodes dimanche.

La première saison avec son histoire proche de Halloween m’avait déjà bien plu (ok, essentiellement car elle mettait en scène Katie McGrath, j’avoue). Cette fois, les scénaristes nous offrent une intrigue entre Vendredi 13 (la colonie de vacances isolée) et Souviens-toi l’été dernier (la bande de jeunes responsables d’un meurtre et un tueur bien décidé à tous les éliminer plusieurs années après). Il s’agit d’une série anthologique, les deux saisons sont donc totalement indépendantes et le casting différent.

L’histoire est simple. 5 ans après ce meurtre, les cinq responsables reviennent sur place, en hiver cette fois, pour déplacer le corps après qu’ils aient appris qu’un complexe hotelier va se construire et donc que le cadavre pourrait bien refaire surface alors que jusque là, il ne s’agissait que d’une disparition. L’ancienne colonie de vacances est devenu une communauté où à peine une dizaine de personnes vivent et vont accueillir les anciens monos le temps d’un week-end. C’est là que les problèmes vont commencer et tout ce petit monde va commencer à se faire buter, un à un. Le découpage des épisodes est assez similaire à How To Get Away With Murder, les flashbacks nous donnent au fur et à mesure des informations supplémentaires sur comment la première victime y est passé et pourquoi.

La série n’a aucune pitié pour ses personnages, que ce soit les responsables du meurtre d’origine ou les gens de cette communauté. Les morts sont toutes très violentes et graphiques. Je ne me souviens plus trop de la saison 1 mais il ne me semble pas que c’était aussi gore. Je m’en plains pas, au contraire :p Le tueur va les découper, les écraser, les cramer, leur tirer dessus, etc. Il sait s’adapter à toutes les situations et n’a pas d’arme préférée. Heureusement, autrement ça pourrait devenir lassant sur toute une saison.

Dans la série, tous les personnages ont fait des choses plus ou moins répréhensibles, ce n’était pas toujours fait de façon volontaire mais grosso modo, ce sont à peu près tous de mauvaises personnes donc à part pour un ou deux, difficile d’être tristes pour eux malgré tout ce qui leur arrive.

L’identité du tueur tient bon jusqu’à la fin de la saison. Même si l’on peut éventuellement deviner qui il est, il est impossible de deviner toute l’histoire et c’est tant mieux, la série réussit ainsi à nous surprendre jusqu’au bout.

Comme je vous l’ai dit, j’ai enchainé tous les épisodes sur une seule journée donc vous vous doutez bien que j’ai adoré cette saison. Elle est parfaite pour du binge-watching et je l’ai préféré à la saison 1 pour la simple et bonne raison que cette fois-ci, la série porte très bien son nom, on est dans du pur slasher bien dégoulinant et un peu débile parfois comme j’aime. Maintenant, il ne reste plus qu’à espérer qu’une saison 3 voit le jour, je veux savoir ce que les scénaristes ont encore à nous offrir.

Note : 7/10

3 réflexions au sujet de « Slasher – Saison 2 »

  1. Sweet Judas

    « Du pur slasher bien dégoulinant et un peu débile parfois comme j’aime » : mais tellement. Bon, ça fait partie du bas du panier mais les séries « d’horreur » sont tellement rares et American Horror Story part tellement en sucettes depuis la saison 4 qu’on va pas (trop) se plaindre non plus.
    C’est drôle parce que, des années avant Slasher, ils ont essayé le même schéma (anthologie) avec un truc qui s’appelait Harper’s Island. Je ne sais pas si tu l’as vu, mais franchement, ça vaut le détour parce qu’il y a son lot de résolutions débiles et de gens éventrés au milieu de clichés ambulants.
    Et encore, ça, c’est limite bien interprété à côté de Dead of Summer qui,elle, est certainement la pire série qu’il m’ait été donnée de voir jusqu’à aujourd’hui (dix facepalm par épisodes, c’est quand même une performance). Avec l’adaptation TV de Scream, j’avoue.

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Shin Niko Auteur de l’article

      J’ai arrêté AHS au début de la saison 5, j’accrochais pas du tout et j’ai pas repris les saisons suivantes. Pareil pour Scream, j’ai regardé la saison 1 mais j’ai pas pu aller plus loin, c’était vraiment trop mauvais.
      Harper’s Island, je l’ai justement vu il y a 2 mois (faudrait que j’en fasse un article) et j’ai beaucoup aimé, ça respecte bien le genre et c’est marrant à suivre.

      Aimé par 1 personne

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s