The Good Place – Saison 2

J’avais adoré la première saison et comme la plupart de mes séries maintenant, j’avais choisi d’attendre que tous les épisodes soient disponibles pour pouvoir tous les voir en une semaine. J’ai mis un peu de temps avant de finalement m’y mettre mais voilà qui est fait, en seulement deux grosses soirées 🙂

La saison 1 avait un final de fou qui nous a tous vrillait la tête avec ce retournement de taré. Le reste de la saison était très sympa, ils avaient réussi en quelques épisodes à installer un bon univers et nous offraient une belle galerie de personnages mais c’était, il faut le reconnaitre, juste une petite comédie agréable, rien de révolutionnaire et sans le final qui changeait absolument tout, elle n’aurait pas dépassé ce stade de comédie agréable.

En commençant la saison 2, je pensais simplement qu’on allait revoir quelque chose d’assez similaire à la saison précédente à la différence que cette fois les scénaristes ne pourraient plus nous surprendre, vu que nous savons que Eleanor, Chidi, Tahani et Jason sont au Mauvais Endroit. Grosse erreur de ma part.

Une reprise folle

Le Season Premiere de 40 minutes était excellent, il replaçait les personnages dans la version 2 du quartier et on pouvait apprécier l’envers du décor avec Michael donnant ses instructions pour amener les quatre humains à se torturer psychologiquement sauf que tout ne se passe pas aussi bien (mal?) qu’il l’avait prévu et il ne faut pas plus de 24 ou 48h à Eleanor pour comprendre la supercherie. Michael se voit donc obligé de rebooter le quartier une troisième fois alors que son boss ne lui avait autorisé que deux essais.

Un épisode, une version du quartier voilà qui a de la gueule ! Mais non ! L’épisode 2 enchaine les versions façon Un jour sans fin et c’est simplement génial. C’est à ce moment que la saison m’a totalement accroché, je suis faible avec ce genre de concept mais surtout la série annonçait clairement son intention d’aller plus loin que son idée de départ.

De nouveaux enjeux et une nouvelle dynamique

Après s’être un peu amusé avec nous, The Good Place nous donne tout de même l’intrigue principale de la saison à savoir faire de Michael le nouvel allié d’Eleanor et des autres. Après plus de 800 versions du quartier (dont une où Jason découvre la vérité ! Jason !), le démon est dans une position plus que délicate, ses employés menacent de tout révéler à son boss ce qui entrainerait la fin du quartier, sa mort et l’envoi des humains dans le vrai Mauvais Endroit. Tous ensemble, ils vont donc faire comme si tout fonctionnait normalement pour éviter anéantissement et torture physique avec en fin de course l’espoir d’atteindre le vrai Bon Endroit si ils continuent tous de s’améliorer grâce aux cours d’éthique de Chidi.

La nouvelle relation qui se crée alors entre Michael et les humains apporte un plus à la série, surtout lorsqu’il doit apprendre à gérer de nouvelles émotions qu’il n’avait jamais expérimenté jusque là. Ted Danson est parfait dans son rôle, c’est un vrai plaisir de le voir s’amuser à jouer avec son personnage entre le mec sympa et l’enfoiré manipulateur.

Les autres personnages et leurs relations évoluent aussi au cours de la saison. Malgré tous les reboots qu’ils ont vécus, des sentiments se développent et même si ce n’était pas évident au début de la série, j’ai été pris par le ship Eleanor/Chidi. Ils sont tellement différents et pourtant tellement fait l’un pour l’autre. Les scénaristes n’ont pas oublié le couple improbable Jason/Janet de la première saison et ils ont trouvé la meilleure des façons pour revenir dessus en rendant Janet jalouse avec en bonus l’idée du copain de remplacement interprété par Jason Mantzouka qui tient là un rôle aussi fou que celui de Pimento qu’il avait dans Brooklyn Nine-Nine. Faut dire que ça lui va parfaitement.

Vivement la suite

Comme en fin de saison 1, la série nous laisse dans une nouvelle configuration. Cette fois pas de Mauvais Endroit ou de Bon Endroit mais un retour sur Terre pour la bande des 4, sans souvenirs de ce qu’ils ont vécus et juste un petit coup de pouce du destin (Michael) pour les remettre sur le bon chemin afin de voir si ils peuvent s’améliorer et gagner leur place au Paradis. Tout ça s’annonce très bon et j’ai vraiment hâte de voir la suite.

Pour finir, je dois admettre que je regarde peu de vraies comédies donc mon avis n’a peut-être pas beaucoup de poids mais pour moi The Good Place est clairement au dessus du lot. J’ai ri, je ne me suis jamais ennuyé et je m’intéresse vraiment à l’histoire et aux personnages, ce qui dans une comédie n’est pas toujours facile.

Note : 9/10

Ma critique de la saison 3 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s