Mes épisodes #50 : La fin du cycle pour 12 Monkeys

Pour ne pas briser la causalité, détruire le temps et entrainer mon blog dans la Forêt Rouge, j’ai tout fait pour publier ce 50ème numéro de « Mes épisodes » aujourd’hui avant minuit. C’était limite car plus que de temps c’est de sommeil que je manque en ce début de semaine mais j’ai réussi à trouver la motivation pour finir cet article. Le titre n’est pas très mystérieux, il est question de l’excellent double épisode final de 12 Monkeys et… bah rien d’autre… Je n’ai pas eu beaucoup de soirées à consacrer aux séries.

— Ma (très courte) Semaine —

12 Monkeys – S04E10-11 – The Beginning

2037. Le tout début de l’aventure temporelle. Jones et ses hommes arrivent dans le bâtiment abritant la machine pour relancer le projet Splinter. Surprise, elle y croise un homme qu’on connait déjà mais pas encore elle : Athan, le fils de Cole et Cassie. Il est juste passé lui souhaiter bonne chance et lui dire que si un jour elle a l’occasion de sauver un seul homme, elle doit le faire.

2043. Cole sait maintenant qu’il est le « démon », celui qui détraque le temps par sa simple existence. Je ne sais plus si je l’ai déjà dit mais j’adore cette idée que le remède est aussi la maladie, les scénaristes sont allés au bout du concept même de boucle. Sans surprise, il est prêt à utiliser le code créé par les Primordiaux avec la machine pour s’effacer de la réalité. Avant ça, il doit finir son cycle en devenant le Cole du Futur, celui qu’on a vu apparaitre et disparaitre plusieurs fois avec la veste à voyager dans le temps. Revoir la première apparition de cette version de Cole avec la discussion avec lui-même m’a fait sacrément plaisir, c’était un grand moment de la série.

Pendant qu’il s’occupe de tout ça, Olivia active Titan. Il ne reste plus que 12 heures avant que le temps s’effondre et que la Forêt Rouge avale passé, présent et futur. Normalement, l’équipe des voyageurs devrait avoir tout le temps nécessaire pour finir ce qu’ils ont à faire. Oui mais non. La machine de Jones n’est pas assez puissante pour utiliser le code… La seule solution serait de prendre d’assaut Titan et l’utiliser pour effacer Cole. Pour rappel, ils sont cinq : Cole, Cassie, Jennifer, Jones (dans un sale état) et Adler. Bref, c’est pas gagné.

Puisqu’ils ont besoin d’aide, ils vont récupérer Ramse juste avant que Cole le tue. Vous voyez je n’avais pas totalement tort en pensant qu’il était vivant dans ma review du S4E02, j’étais juste très en avance sur la saison XD

Les revoir ensemble, c’est tellement parfait !

Une des plus belles amitiés sur monde des séries, je vous dis !

Cole et Ramse vont récupérer la voiture du père du premier… Mouais. Y’a zéro chance qu’elle soit encore là 30 ans après surtout quand on voit l’état du reste du monde mais bon, on va faire comme si de rien n’était :p Cela permet à Cole de retrouver la bague de fiançailles que son père voulait offrir à sa mère. Il emmène Cassie à la plage pour lui donner et lui faire une jolie déclaration. Très beau et très triste à la fois. Si on m’avait dit, il y a 4 ans que 12 Monkeys réussirait à m’émouvoir, je ne l’aurais pas cru.

Maintenant qu’ils sont au complet, qu’ils ont réglé tous les détails, il ne reste plus qu’à attirer Titan à eux et pour ça, rien de mieux que Jennifer et Jones pour réussir à énerver Olivia et lui faire croire qu’elle maitrise la situation. C’est con car si elle ne se laissait pas diriger par ses émotions, elle aurait laissé passer cette petite provocation et aurait continué tranquillement à détruire le temps. Si proche de son objectif final, c’est vraiment couillon.

On est à la moitié de ce double épisode final et là tout ce qui suit tient de la perfection absolue. Non, je n’exagère pas. 12 Monkeys se paye le luxe de nous offrir la meilleur final possible. Il n’y a rien à redire. Ils n’oublient rien que ce soit au niveau de l’histoire ou du fan service, tout est là.

Titan se fragmente à la même époque que notre équipe. Cole et Ramse se lancent à l’assaut de la ville au volant de la voiture, en ayant bien pris soin de choisir avant quelle chanson, ils allaient mettre et leur choix est aussi improbable que parfait (oui je vais souvent utiliser ce mot à partir de maintenant) : Time of My Life du film Dirty Dancing ! Ils déboulent dans la ville comme des dingues, musique à fond. Zéro discrétion mais quelle classe ! Maintenant qu’ils sont à l’intérieur, Jones peut se caler sur leur position pour fragmenter leur bâtiment dans Titan pour l’empêcher de repartir et pour résister, ils sont tout de même allés chercher les Daughters. Faut bien un peu de chair à canon :p

Olivia enclenche la séquence finale. Il ne reste 15 minutes !

La vieille Jennifer débarque juste à temps pour sauver la peau de Jones et notre Jennifer sous son impulsion balance du Don’t you, forget about me dans les enceintes de Titan car nouvelle surprise : Deacon is back bitches !!! On est en 2043, au début de l’aventure 12 Monkeys lorsque Deacon et ses West 7 sont bien vivants. Old Jen lui a raconté toute l’histoire et a pu le convaincre de venir leur filer un coup de main. Est-ce que je vous ai déjà dit que j’aime cette série? Dans le doute, sachez que j’aime cette série ^^

Pendant ce temps, Cassie s’occupe de récupérer la salle de commande de Titan et défonce la gueule d’Olivia bien comme il faut. Le Témoin n’a pas vu venir sa fin et la voilà cramée par le flux temporel d’une des tours de sa ville (j’écris ça comme si ça avait du sens mais je n’ai aucune idée du nom de tout ce merdier). Tout ça ne sert à rien car une fois en face de la console de commandes, Cassie refuse d’arrêter la séquence finale. Difficile de lui en vouloir, tout éteindre revient à devoir dire adieu à James… Pour la convaincre, il lui sort un très joli discours sur l’importance du temps et de l’amour. Vivre sans cesse le même moment ne rimerait à rien et rendrait leur histoire vide de sens ❤

Nouvelle petite surprise, Olivia n’a pas cramé, la parti haute de son corps a été fragmentée jusqu’en 884 où elle meurt et l’on découvre qu’elle est le squelette servant de base pour créer le virus qui tuera 7 milliards de personnes. Mauvaise jusqu’au bout. C’est génial. L’origine de ce squelette n’était pas une question que je me posais mais j’adore la réponse.

Maintenant que Titan est à eux, il faut tout remettre en place pour conserver toute la causalité c’est-à-dire que Cassie, Jennifer et Ramse doivent retourner à leur époque. Les adieux aux personnages sont déchirants 😥

Comme le « jeune » Deacon vient de découvrir toute l’histoire avant d’officiellement y participer la vieille Jennifer va se charger de tout lui expliquer dans le moindre détail pour qu’il fasse tout comme il est supposé le faire. Cela signifie qu’il va devoir vivre et faire beaucoup de choses dont certaines pas très jolies sans rien changer et sans prévenir personne. Savoir ça renforce l’affection que j’ai pour ce personnage. C’est assez tragique comme destin d’ailleurs. Vivre plusieurs années en suivant un scénario sans pouvoir rien changer et en sachant comment on va mourir…

Il ne reste que Jones et Cole. Ils ont le temps de se remercier mutuellement pour tout ce qu’ils ont fait l’un pour l’autre avant qu’elle ne meurt paisiblement 😥

Elle avait tout préparé, Cole n’a plus qu’à monter dans la machine et s’effacer lui-même…

Tout est réinitialisé. Le virus n’a pas été créé, pas plus que le voyage dans le temps. Pourtant, la Cassie de 2013 a quelques souvenirs de cette autre vie, cette autre timeline. On découvre la vie des différents personnages, celle de cette nouvelle timeline, sans virus, sans catastrophe. Puis une dernière surprise (prévisible), Cole se réveille sur une plage en 2013 avec Jennifer pour l’accueillir. Jones a suivi la conseil d’Athan et elle a modifié légèrement le code des Primordiaux pour effacer Cole de toute la chronologie afin qu’il soit envoyé quelque part là où il ne causerait aucun dégât sur le temps qui semble accepter ce petit contournement des règles, d’après Jennifer c’est simplement car le Temps sait qu’il doit beaucoup à Cole. Avec cette fin, le Temps devient presque un être conscient et encore une fois, j’adore, ouais je me répète mais 12 Monkeys a su si bien jouer avec tous les concepts du voyage dans le temps que je ne peux qu’être en admiration.

Cole peut retrouver Cassie et avoir son happy ending. Parfait !

Je l’ai dit plusieurs fois sur Twitter, cette saison 4 était fabuleuse de la fin au début et je peux facilement mettre ce series finale dans la liste des meilleurs series finale que j’ai pu voir. Je n’ai donc plus rien à ajouter à part à lundi prochain 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s