Mes épisodes #52 : Fin du voyage à bord de l’USS Orville (pour la saison 1)

Oh cet article a presque une semaine de retard. Y’a pas de quoi être fier mais c’est un nouveau record et je suis sûr que vous me pardonnerez. Je suis en vacances depuis vendredi dernier alors vous savez ce que c’est, entre les moments en famille, quelques soirées avec des amis et des heures de glandage intensif, j’ai totalement oublié ce « Mes épisodes » même si c’est le 52ème, celui des un an de cette rubrique. Putain un an ! Je l’ai déjà dit quelques fois mais je suis très content d’avoir pu écrire au moins un article par semaine pendant toute une année 🙂

— Ma Semaine —

The Orville – S01E07 – Majority Rule

Voilà un épisode qui m’a beaucoup fait penser à un épisode de Black Mirror que je n’ai pourtant pas vu mais qui a fait beaucoup parler de lui à sa sortie. Sur une planète semblable à la Terre de notre époque, tous les adultes ont un compteur de votes positifs et négatifs. Si celui-ci descend trop dans le rouge, c’est la lobotomie.

La mission du jour est de récupérer deux anthropologues qui étudient cette planète et n’ont pas fait de rapport depuis un mois. L’équipe chargée de cette mission est composée de Kelly, Alara, Claire et Lamarr. Si c’est très cool de voir ce dernier ailleurs qu’à son poste de pilotage, c’est totalement con d’y envoyer Alara, le risque qu’elle soit découverte est bien trop grand et c’est ce qui va se produire. L’originalité est que c’est cette découverte qui permettra de sauver la situation et le cerveau de John (ouais faut pas danser contre une statue sur une planète qu’on ne connait pas). Cette petite résolution du problème est très facile mais ne gâche en rien la qualité de l’épisode.

The Orville – S01E08 – Into the Fold

On découvre que le Docteur Claire a deux gamins et qu’ils sont insupportables. Genre vraiment insupportables. Ces deux emmerdeurs embarquent avec leur mère et Isaac dans une navette pour une sortie en famille et ils passent leur temps à se chamailler pour rien. C’est même en partie à cause de ça que la navette s’écrase sur une planète inconnue à des années lumière de leur destination. Claire est séparée du groupe et Isaac doit s’occuper des morveux. Je n’exagère même pas, ils sont méga relous. Leur mère a disparu, ils sont paumés, y’a des types bizarres dans le coin mais ils ne s’inquiètent pas plus que ça et ils continuent à s’engueuler pour un putain de jeu vidéo ! Sales mômes ! Bien évidemment, le scénario de l’épisode est assez classique, ils se retrouvent tous, sont sauvés par l’Orville et au passage Isaac a su canaliser les chiards et il a fini par les apprécier. Ce qui est incompréhensible car je le répète ces gamins sont insupportables !

The Orville – S01E09 – Cupid’s Dagger

L’épisode commençait déjà très bien avec Bortus sur le point de chanter My Heart Will Go On pendant une soirée karaoké. Dommage qu’il ait été interrompu, je voulais entendre ça ^^

L’Orville accueille a son bord les ambassadeurs de deux races en guerre depuis des milliers d’années ainsi qu’un archéologue ayant pour mission d’examiner un artefact pouvant dire laquelle des deux races était la première sur la planète qu’elles revendiquent. Mais ça à la limite, on s’en fout. Le plus important ici est l’archéologue puisqu’il s’agit de Darulio, le mec bleu avec qui Kelly a trompé Ed un an plus tôt. J’espérais vraiment voir un épisode avec ce personnage pour foutre un peu la merde et je ne suis pas déçu. Il n’a aucun mal à séduire une nouvelle fois Kelly (ce qui permet à Ed de les revoir encore une fois au lit XD) mais plus surprenant Ed non plus n’est pas insensible à son charme ^^ Tout ceci est le résultat des phéromones que produit Darulio et qui sont transmis par le toucher.

Je n’avais pas encore parlé de Yaphit, la créature gélatineuse que j’adore. A cause de Darulio, Claire va enfin céder à ses avances, ce qui donne lieu à des scènes drôles et un peu dérangeantes XD

The Orville – S01E10 – Firestorm

Excellent épisode centré sur Alara et ses peurs. Il fait un peu écho à l’épisode 2 où déjà elle ne se sentait pas légitime dans son rôle. En plus, il m’a un peu rappelé un épisode de Stargate SG-1 dans lequel Teal’C teste un simulateur très intelligent qui devient de plus en plus fort à mesure que l’expérience avance.

Bonus Casting : Robert Picardo (Star Trek Voyager, Stargate SG-1 & Stargate Atlantis).

The Orville – S01E11 – New Dimensions

Kelly découvre que John Lamarr est bien plus intelligent qu’il n’y parait, il serait même le plus intelligent de tout le vaisseau après Isaac. Elle demande donc à Ed de lui offrir le poste d’Ingénieur en Chef qui vient de se libérer et pour tester ses capacités, l’anomalie du jour est l’épreuve parfaite. J’ai beaucoup aimé le fait que la série fasse évoluer ses personnages de façon assez surprenante (l’oeuf de Bortus, l’empathie d’Isaac, la peur d’Alara et le cerveau de John), j’espère qu’elle continuera comme ça la saison prochaine et que Gordon aura lui aussi droit à son épisode. L’idée de la dimension en 2D était très cool même si lorsqu’ils ont commencé à la mentionner, je m’imaginais déjà voir un dessins animé XD

The Orville – S01E12 – Mad Idolatry

L’Orville assiste à l’apparition d’une planète venue de nulle part. Lors de l’exploration, Kelly entre en contact avec la population qui semble être à notre équivalent de l’age de bronze ce qui a des répercussions inattendues. L’orbite de cette planète passe à travers deux dimensions, elle reste environ 24h dans celle de l’Orville avant de disparaitre pendant 11 jours dans la seconde et plus bizarre encore lorsqu’elle réapparait environ 700 ans se sont écoulés pour elle. Cette anomalie permet de voir l’évolution en accéléré de toute une civilisation et de voir Kelly devenir le symbole de leur religion 😀 J’ai beaucoup aimé le message final disant que peu importe les croyances religieuses, elles finiront par laisser place au savoir et à l’évolution.

C’était très bien de voir Ed et Kelly se rapprocher, dommage que les problèmes de l’épisode décident Kelly a ne pas aller plus long pour l’instant :/

Bilan de la saison

J’ai adoré ! Bien évidemment tous les épisodes ne sont pas excellents mais The Orville m’a offert de la bonne science-fiction et je me suis très vite attaché à l’équipage. Je ne demandais pas plus, c’est même une agréable surprise car le côté humour me faisait un peu peur mais même si ce n’est pas toujours bien dosé, ça rajoute un petit quelque chose qui rend le tout très sympathique. Bref, je serai au rendez-vous pour la saison 2 🙂

— Mon Challenge 2018 —

Sans surprise, j’ai fini la saison 2 de Sword Art Online. Comme je l’avais déjà évoqué la semaine passée, la première partie dans le monde des armes à feu était assez ennuyeuse, la seconde était plus intéressante, tout simplement car SAO est bien meilleure dans un univers fantasy. Maintenant que je suis à jour dans la série principale, je compte bien regarder le film sorti en 2017 ainsi que le spin-off qui vient de se finir (et qui malheureusement se passe dans le monde des armes à feu) avant la saison 3 prévue normalement pour octobre.

Rendez-vous la semaine prochaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s