Reprise du boulot, du blog et de séries abandonnées

On est vraiment en septembre ???

C’est pas possible ! Cet été et mes vacances ont filé beaucoup trop vite. Alors oui, si j’ai pas vu le temps passer c’est que c’était bien mais c’était tout de même beaucoup trop rapide. Lundi, j’ai déjà dû reprendre le boulot (comme beaucoup) alors pour rendre cela un peu moins déprimant, je reprends aussi le blog. Il n’était pas totalement à l’abandon mais disons que c’était bien calme par ici depuis la mi-juin. Un TFSA sur mes sorcières et sorciers préféré.e.s et un article sur Pushing Daisies début juillet, puis plus rien avant un bilan rapide début août pour le dernier Week-end en Séries. En deux mois et demi, c’est pas terrible mais bon, entre un peu de fatigue, un léger syndrome de la page blanche, beaucoup de flemme et d’autres choses de la vraie vie, je n’ai pas pu/voulu être plus présent sur mon blog ou sur Twitter, sauf pour liker ou retweeter de temps en temps.

Malgré ça, les statistiques se portent toujours bien. Tout ça grâce aux deux mêmes articles, celui sur la saison 1 de Shadowhunters et celui sur la 4 de 12 Monkeys, suivis l’air de rien par la critique de la saison 2 de Slasher. L’arrivée en mai de la saison 3 sur Netflix lui a fait beaucoup de bien alors qu’avant ça, elle ne devait pas avoir plus d’une quinzaine de vues. Ça m’amuse toujours autant de voir à quel point l’actualité peut même booster un petit blog comme le mien, ça me donnerait presque envie d’être plus réactif sur les sorties mais c’est clairement pas gagné sinon j’aurais déjà écrit un article sur la saison 3 de Slasher ou d’autres séries récentes que j’ai pourtant vu…

Oui car mon manque de motivation à écrire n’a heureusement pas impacté mon rythme de visionnage et j’ai vu pas mal de saisons durant l’été. Je compte d’ailleurs sortir prochainement 2 ou 3 articles pour vous parler de tout ça et faire au passage un peu de ménage dans mes brouillons wordpress mais pour l’instant, on va plutôt se focaliser sur le Challenge Séries 2019.

Attention, à partir de maintenant, ça va spoiler sec et être bien long !

— Bones, saisons 9 à 12 —

Cela me titillait déjà depuis plusieurs mois et j’ai fini par craquer fin mai. J’ai repris et fini Bones. Quel plaisir de retrouver tous les personnages alors que je les avais pourtant quitté un peu fâché. La saison 8 se terminait sur le refus de Booth de se marier avec Brennan sans lui donner d’explications. Tout ça à cause du tueur en série Christopher Pelant qui le menaçait de faire un vrai massacre si il ne lui obéissait pas. Cet énième rebondissement pour le couple avait eu raison de moi. Ok, je ne regarde pas forcément un cop show comme Bones pour la romance et les histoires entre les personnages mais rien ne m’agace plus qu’une intrigue qui s’étire comme ça sur plusieurs saisons juste pour ne pas changer le statu quo de la série. D’ailleurs heureusement qu’Emily Deschanel est tombée enceinte en 2011 obligeant les scénaristes à intégrer cet événement au début de saison 7 sans quoi il aurait peut-être fallu attendre la saison 10 pour que le couple Booth/Brennan se forme :/

Saison 9

J’avais oublié à quel point la série pouvait être gore dans la mise en scène des corps des victimes. Il m’a fallu quelques épisodes pour m’y réhabituer et pourtant je ne suis pas très sensible sur ce genre d’effets gores mais le décalage entre ça et les blagues/commentaires que peuvent faire les personnages, ça m’a fait bizarre. Hormis ça pas grand chose à signaler si ce n’est que j’étais vraiment ravi de retrouver toute l’équipe et c’est pour ça que j’ai enchainé les épisodes et les saisons. En 3 semaines, c’était bouclé ^^

Sinon c’est marrant de voir que si j’avais tenu bon, je n’aurais peut-être jamais arrêté Bones car le cliffhanger de fin de saison 8 qui m’avait tant énervé est très vite réglé, Pelant est tué dans l’épisode 4 et le mariage a enfin lieu dans l’épisode 6 :p

Saison 10

Le season finale de la saison 9 et les deux premiers épisodes de la saison 10 forment une trilogie pleine d’action et permettent de dire au revoir à Sweets et bonjour à l’agent James Aubrey, le nouveau collègue de Booth.

La mort de Sweets est tout simplement nulle car tout ce qui tourne autour est assez mal foutu. Dans le s09e23, on fait la connaissance de Jessica Warren, la nouvelle interne de l’institut Jefferson. Elle et Sweets couchent direct ensemble et dans le s10e01 qui se passe trois mois plus tard, on découvre que Sweets et Daisy sont de nouveau ensemble et attendent un bébé. Alors oui, c’est tout à fait possible mais dans le cadre d’une série, on voit bien que c’est juste une manière de rajouter un petit quelque chose sur la mort du psychologue, une dose d’émotion supplémentaire pour faire lâcher une larme, c’est dommage et trop gros pour que ça fonctionne sur moi, je n’aime pas qu’une œuvre en face des caisses sur l’émotion, la tristesse, etc. La plupart du temps, ça me sort totalement de l’histoire.

Pour continuer à faire chialer et essayer de maintenir de bonnes audiences, on nous ajoute aussi un cancer pour Wendell, certainement l’interne le plus sympathique… Là aussi c’est assez mal écrit et vite « corrigé » pour passer à autre chose…

Bon, je me plains de ces facilités scénaristiques ou des bizarreries de la série (après autant d’années et malgré le fait que certains soient en couple, ils continuent de s’appeler par leurs noms de famille) mais il y a aussi de très bonnes choses comme l’ajout d’Aubrey et Jessica à l’équipe ou certains épisodes le s10e10, le 200ème de la série notamment est génial. Hommage aux films policier des années 50 avec Booth en voleur, Brennan en flic, Hodgins en paléontologue, Wendell en journaliste, etc. Juste pour celui-ci je suis content d’avoir repris Bones 🙂

Saison 11

J’avais totalement oublié l’existence du crossover improbable entre Bones et Sleepy Hollow… Bon, comme j’avais vu les saisons 1 et 2 de cette dernière, ça m’a amusé de revoir Ichabold et le Lieutenant Mills mais pas au point de reprendre la série ou même de regarder la deuxième partie du crossover qui ne sert pas pour la suite de la saison.

Les scénaristes sont assez cruels avec les différents personnages depuis la saison 10. Après la mort de Sweets, le cancer de Wendell, on a maintenant Hodgins en fauteuil. Il ne me semble pas qu’ils y allaient aussi fort avant. Il y a bien sûr eu le cas de Zack Addy ou la mort de Vincent Nigel-Murray mais c’était espacé de plusieurs saisons alors que là, ça s’enchaine.

En parlant d’Addy, lorsqu’on a découvert l’existence d’un nouveau serial killer, j’ai espéré que ce soit lui. Je savais qu’il devait réapparaitre dans la série et je le voyais bien en taré revanchard voulant faire payer Booth, Brennan et tous les autres pour son séjour en hôpital psychiatrique. J’ai donc été plus que ravi de voir que le season finale laissé sous-entendre que c’était le cas même si au fond, je voyais mal la série oser une telle intrigue.

Aubrey et Jessica sont trop mignons, j’aurais aimé une saison spin-off sur ces deux-là ❤

Saison 12

Zack Addy s’est échappé de son hôpital psychiatrique et a enlevé Brennan pour lui prouver qu’il est innocent… Petite déception puisqu’il est effectivement innocent, il a même essayé d’aider secrètement Hodgins à trouver une solution à sa paralysie. Pourquoi pas, c’est la dernière saison donc c’est normal que les scénaristes reviennent un peu sur ce personnage aimé des fans pour lui offrir une seconde chance mais qu’ils annulent totalement ce qui l’avait fait quitter la série en prouvant maintenant qu’Addy n’a en réalité jamais tué personne et qu’il a été manipulé pour le croire, j’ai trouvé ça un peu nul. L’idée aurait pu être bonne une ou deux saisons après mais pas neuf ! C’est très étrange comme choix mais c’est aussi le seul reproche que j’ai à faire à cette courte dernière saison.

Bilan

Ce n’est pas la meilleure des séries policières mais je ne regrette pas d’avoir repris Bones même si une fois qu’on a dépassé le concept de base (une anthropologue judiciaire pas très douée en relations humaines faisant équipe avec un agent du FBI), on tombe vite dans les classiques de ce genre de séries, des enquêtes plus ou moins originales, des personnages attachants qui rajoutent par leurs relations une touche de légèreté, de l’émotion et un petit aspect feuilletonnant. Son seul défaut est d’avoir duré trop longtemps en rallongeant inutilement certaines intrigues (ouais, j’en démords pas, les couples évidents qui mettent X saisons pour enfin être ensemble et ensuite rencontrent que des merdes avant de pouvoir se marier ou avoir des gosses, tout ça pour garder le public accroché, ça me gonfle).

Note moyenne des saisons 9 à 12 : 6/10

— Sliders, saisons 4 et 5 —

Changement de registre. Sliders fait partie des séries chéries de mon adolescence. Je l’adorais et j’essayais autant que possible de ne louper aucun épisode. Enfin, c’était surtout vrai pour les 3 premières saisons car ensuite c’était bien plus compliqué à mon entrée au lycée et j’ai dû ne voir que 2 ou 3 épisodes de la saison 4. Il y a quelques années, j’ai voulu corriger ce gros manque à ma culture (oui, j’exagère peut-être un peu) mais après avoir fait un rewatch quasi complet des 3 premières saisons (je m’étais arrêté à 5 épisodes de la fin de la saison 3), j’ai abandonné car j’ai beau aimé Sliders, je dois bien reconnaitre que la qualité n’était pas toujours là. Pas grave, cette fois, c’était la bonne. Pour le principe et pour me remettre dedans, j’ai revu les 5 derniers épisodes de la saison 3 avant d’enfin découvrir les saisons 4 et 5. Est-ce que ça valait le coup? Pas sûr :/

Moi après 1h à chercher des photos ou des gifs pour illustrer cet article…

Saison 4

Dans la dernière scène de la saison 3, on découvre que Quinn et Maggie ont été séparés de leurs amis et dans le premier épisode de cette saison 4, ils arrivent enfin sur la Terre du petit génie en espérant y retrouver Wade et Rembrandt. Pas de bol, les Kromacks ont pris le contrôle de cette Terre. Ils libèrent Rembrandt mais Wade a été emmenée sur un autre monde. Quinn retrouve également sa mère qui en profite pour lui avouer qu’elle n’est pas sa vraie mère. Ses parents venaient d’une autre Terre et grâce à une puce qu’ils lui avaient confié, Quinn apprend toute la vérité. Il est naît sur la Terre d’origine des Kromacks qu’ils partageaient avec les humains jusqu’à ce qu’une guerre éclate. Ses parents, des scientifiques chargées de trouver une solution à ce problème ont décidé de les mettre en sécurité, lui et son petit frère dont il ignorait l’existence, sur deux mondes différents. Petite inspiration du côté de Superman, non?

Quinn, Rembrandt et Maggie repartent donc en glisse pour espérer trouver la Terre d’origine de Quinn en partant du principe que ses parents ont pu trouver une arme capable de combattre les Kromacks pour sauver les autres mondes et notamment celui de Rembrandt. En chemin, ils retrouvent Colin, le frère de Quinn qui les accompagne ensuite.

Le changement de la moitié du cast (même si Maggie était déjà là depuis presque la moitié de la saison 3) fait du bien à la série. Certes Arthuro et Wade laissent un vide mais Maggie et Colin sont de bons personnages ce qui rend le changement plus acceptable encore plus lorsqu’on a comme moi un petit crush pour Maggie ❤

Par contre, le traitement fait au personnage de Wade est du pur foutage de gueule envers les fans de la série. Il faut attendre le dixième épisode de la saison pour qu’elle soit seulement mentionnée… Que Sabrina Lloyd ait quitté la série à cause de tensions avec Kari Wuhrer et du refus des producteurs de l’augmenter est une chose mais que les personnages ne parlent presque plus de Wade alors qu’elle est toujours prisonnière c’est n’importe quoi. Ils auraient pu mettre un terme à son histoire de façon plus nette plutôt que de laisser espérer les fans.

En plus, ils refont pareil la saison suivante avec deux autres personnages…

Note : 5/10 (merci la nostalgie)

Saison 5

Dans la catégorie « l’acteur a quitté la série mais le perso est encore là donc on doit le montrer sans le montrer avant de s’en débarrasser » le premier épisode de cette saison fait très fort. Enfin « très fort » dans le sens vraiment très, très mal fait avec Quinn et Colin vus uniquement de dos pendant les premières minutes de l’épisode. Car oui après Wade se sont les deux frangins qui quittent l’aventure et là Sliders bascule du côté des séries qui tentent de survivre sans son personnage principal…

Pas simple mais les scénaristes ont l’idée du siècle ! Sur une Terre, une expérience scientifique tourne mal et l’homme servant de cobaye se retrouve propulsé dans un vortex au même moment où nos amis glisseurs arrivent. Les deux vortex se croisent et à la sortie, Quinn et Colin ont disparu, seuls Rembrandt et Maggie sont là avec cet homme qui dit s’appeler Quinn Mallory. En fait, cet homme qui se fera appeler simplement Mallory et notre Quinn ont fusionné, l’esprit du second étant prisonnier du corps du premier, pourtant Mallory n’a pas accès aux souvenirs de Quinn (sauf quelques rares fois). Quant à Colin? Oh il a été désintégré. Zéro respect. Les autres en font le deuil en environ 3 secondes :/

Mallory suit donc les deux rescapés dans l’espoir de trouver une solution pour le séparer de Quinn et puisque la Team Sliders se doit d’avoir quatre membre, on ajoute Diana, la scientifique qui a bossé sur l’expérience qui a merdé, la seule à peut-être pouvoir faire quelque chose pour eux et puis il faut bien garder une grosse tête dans l’équipe sinon ils n’iraient pas bien loin. Les épisodes de changement de cast sont toujours compliqués à gérer mais Sliders est vraiment un cas d’école de tout ce qui ne faut pas faire : on ne voit pas les anciens personnages, l’explication tient à peu de choses près en « It’s scientific » et « Oops » et tout est torché en un seul épisode pour pouvoir ensuite reprendre le format habituel de la série, un épisode, une Terre, des emmerdes.

La suite de la saison est du même acabit. Ils continuent dans des concepts pseudos scientifiques de fusion et changement de tout ou partie d’une Terre pour essayer de nouvelles choses comme si l’idée de base de passer d’une Terre à une autre ne suffisait plus. C’est chiant à suivre, les mondes qu’ils visitent sont sans grand intérêt mais pire encore, ils font trainer l’intrigue de Quinn trop longtemps laissant l’espoir de le revoir.

Vers la moitié de la saison, ça commence à aller mieux, l’équipe fonctionne pas trop mal, on peut commencer à apprécier les deux petits nouveaux, on nous dit que Quinn ne reviendra plus et on a même droit à une conclusion pour le personnage de Wade qui revient le temps d’un mauvais épisode (ouais faut pas en demander trop).

Le tout dernier épisode était bon avec son délire méta sur une Terre où les glisseurs sont accueillis en héros car tout le monde suivait leurs aventures grâce à un médium qui avait des visions de leurs exploits. Malheureusement, même en sachant que la série ne serait pas renouvelée pour une sixième saison, ils ont décidé de finir sur un gros cliffhanger dans l’espoir de conclure la série avec un film. Ils auraient dû faire un happy end avec le dernier épisode de la saison 4, il s’y prêtait bien et ça aurait été mieux pour tout le monde, là ça laisse un goût bien dégueulasse d’inachevé dans la bouche même si Sliders reste une série chérie de mon adolescence.

Note : 3/10 (là, même la nostalgie ne peut rien faire)

— C’est tout ? —

Non ! Malgré la déception logique de la saison 5 de Sliders, mon envie de reprendre d’autres séries abandonnées est toujours là. C’est cool d’aller au bout de ces séries car même si elles m’avaient lassé et/ou énervé à l’époque et malgré le risque de découvrir des fins moyennes ou mauvaises, c’est un vrai plaisir de retrouver des personnages et des univers que j’ai tant aimé. Et  comme je veux continuer à ressentir ce plaisir, je suis allé fouillé dans ma liste de séries archivées et non finies sur Betaseries pour trouver ce que je pourrais ressortir et ajouter à mon Challenge. J’en ai choisi trois.

Covert Affairs (saisons 4 et 5, soit 32 épisodes)

Elle faisait partie de ma liste pour le tout premier Challenge, celui de 2013. J’en ai gardé un assez bon souvenir mais elle n’était pas non plus incroyable et après un marathon de 3 saisons, je n’avais pas très envie de m’y remettre jusque là. D’ailleurs si j’ai envie de la finir, c’est plus pour le principe et le casting (Piper Perabo et Christopher Gorham en tête) que pour son histoire.

Elementary (saisons 4 à 7, soit 82 épisodes)

J’adore cette adaptation de Sherlock Holmes, j’adore l’interprétation de Johnny Lee Miller et j’adore le duo qu’il forme avec Lucy Liu. Pourquoi l’avoir arrêté alors? Car au tout début de la saison 4, les sous-titres des épisodes ne sortaient plus de façon régulière (en tout cas je ne les trouvais pas) alors je l’ai mise en pause, j’ai commencé d’autres séries, les épisodes se sont accumulées, puis les saisons alors je me suis dit que j’allais attendre pour me faire un gros marathon et quelle meilleure occasion que la diffusion du series finale il y a 3 semaines ?

Once Upon A Time (fin de saison 5, saisons 6 et 7, soit 49 épisodes)

Là, c’est encore différent. J’avais eu un véritable coup de coeur pour cette série, le concept, les personnages, le mélange de tous les contes, tout me plaisait, absolument tout. Sauf qu’après 3 saisons, les scénaristes ont voulu soit en faire trop en rajoutant de plus en plus d’histoires et de ramifications, soit en faire le moins possible en reprenant sans cesse les mêmes intrigues, les mêmes ficelles. J’ai eu du mal avec la saison 4 mais encore plus avec la 5 au point de tout lâcher sur un coup de tête à 5 épisodes de son final.

Je crois avoir attendu suffisamment de temps (3 ans) pour m’y remettre sans m’énerver devant la mièvrerie de la famille Snow, les décisions des personnages, les retournements de veste de Rumple (Raison n°1 de mon abandon), les intrigues à tiroir et les flashbacks. Ouais, ça fait beaucoup mais maintenant j’ai envie de voir comment ça se finit, voir à quoi ressemble la dernière saison sans Emma et surtout revoir Regina pour découvrir son Happy Ending. Pour le Challenge, je ne compterai que les 5 derniers épisodes de la saison mais je pense regarder l’intégralité de la 5B avec tout le passage en Enfer, ça devrait me faire un bon previously on 😀

Voilà qui devrait m’occuper un moment. Je ne pense pas finir les trois avant octobre mais je vais essayer de bien les avancer durant tout le mois de septembre pour donner un coup de boost à mon Challenge avant la fin d’année (j’en suis actuellement à 8 séries vues sur 15). Ensuite, il sera toujours temps de reprendre mon rewatch de Charmed. Je n’ai toujours pas commencé la saison 4 alors que j’ai fini la 3 en mai…

Ah faudrait aussi que je publie l’article qui va avec :p

9 réflexions au sujet de « Reprise du boulot, du blog et de séries abandonnées »

  1. Ahh Sliders… Mon enfance aussi… Et ma peur des télécommandes aussi (je rigole ^^)!
    C’est dommage que cela termine « mal », le concept de « base » était intéressant voire même original (quoique Code Quantum avait un peu le même délire).

    Mince, quelle fin…
    Le coup de la fusion des deux persos et surtout le « okay, on passe à autre chose » casse le rythme.
    Je te comprends parfaitement pour les fins « cliffhangers sans suite », j’ai connu ça un paquet de fois (Dark Matter), c’est ultra frustrant…

    Aimé par 1 personne

    1. Ah je me suis refait les HIMYM l’année dernière mais c’était mon 1er rewatch pas le 65e XD
      Je comprends, c’est pour ça que j’aime bien revoir ou finir des séries que j’ai mis de côté il y a quelques années, c’est confortable de se remettre dans un univers que je connais déjà.

      Aimé par 1 personne

  2. Hey, j’étais passée à côté de ton bilan sur la fin de Bones.
    Je suis d’accord avec toi sur la fin ratée de Sweets, ce qui est dommage parce que le personnage avait eu une jolie sortie juste avant du coup je ne vois pas l’intérêt de le faire revenir pour qu’il meure.
    J’avais été déçue de la fin de Pelant aussi. un grand méchant expédié en tout début de saison pour se débarrasser de lui.
    Et trop de drama entre le cancer de Wendell et la paralysie d’Hodgins.

    Gros coup de cœur sur Aubrey par contre, c’est clairement lui qui m’a fait tenir le coup sur les dernières saisons, j’adorais son personnage ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s