Du Ghibli à venir

Si vous êtes abonné Netflix, si vous vous intéressez à l’animation japonaise ou simplement si vous êtes très présents sur les réseaux sociaux, vous n’avez pas pu passer à côté de cette grosse annonce. Netflix va ajouter 21 films du studio d’animation Ghibli à son catalogue.

Le 1er février : Je peux entendre l’océan (1993), Kiki la petite sorcière (1989), Le Château dans le ciel (1986), Les Contes de Terremer (2006), Mon Voisin Totoro (1988), Porco Rosso (1992) et Souvenirs goutte à goutte (1991)

Le 1er mars : Arrietty, le petit monde des chapardeurs (2010), Le Conte de la princesse Kaguya (2013), Le Royaume des chats (2002), Le Voyage de Chihiro (2001), Mes voisins les Yamada (1999), Nausicaä de la vallée du vent (1984) et Princesse Mononoké (1997)

Le 1er avril : La Colline aux coquelicots (2011)Le Château ambulant (2004), Le vent se lève (2013), Pompoko (1994), Ponyo sur la falaise (2008), Si tu tends l’oreille (1995) et Souvenirs de Marnie (2014)

Et il ne faut pas oublier Le Tombeau des lucioles (1988) disponible depuis le 1er décembre.

Sur ces 22 films, je n’ai vu que les 9 que j’ai mis en gras et pour la plupart, je ne les ai pas revu depuis bien 15 ans alors je vais profiter de cette occasion pour tous les revoir et surtout pour découvrir les 13 autres. Bon, il y a peu de chances que je me jette sur tous ces films chaque début de mois. J’arrive déjà pas à le faire pour une nouvelle série de quelques épisodes alors pour 7 films d’un coup, c’est mort. Je vais étaler ça sur toute l’année.

Et comme j’ai bien envie de vous en parler au fur et à mesure, je pense écrire une série d’articles dans lesquels je partagerai mon avis sur ces films. Deux à quatre critiques par article, ça me semble pas mal. J’espère que j’arriverai à m’y tenir et que ça vous plaira ^^

Et vous, vous comptez voir certains de ces films? Si oui, par lequel allez-vous commencer?

7 réflexions au sujet de « Du Ghibli à venir »

  1. Je vais enfin pouvoir voir tout les films de ce studio. J’en ai vu quelqu’un personnellement, Le voyage de Chihiro, Princesse Mononoke, Le tombeau des Luciole, Kiki la petite sorcière, Le château dans le ciel et Les comptes de la Princesse Kaguya. Bon, il me reste une looooongue liste mais j’en profiterais pour revoir ceux que j’ai déjà vu (même si je dois finir une soirée en PLS à cause du Tombeau des Lucioles ^^)

    Aimé par 1 personne

    1. Le Tombeau des Lucioles m’a tellement marqué que je le considère comme l’un de mes films préférés et pourtant, je n’ai jamais eu le courage de le revoir depuis 15-20 ans. Si je me tiens à ce challenge de (re)voir tous les films, je n’aurais pas le choix. Tant pis je passerai une soirée en PLS 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Le tombeau des Lucioles a d’indéniables qualités. Son sujet a son importance et il est traité de façon sobre, originale et délicate. Ce n’est pourtant pas le film que j’aurai mis le plus en avant parmi toutes les productions Ghibli. Idem, suivant le récent article de Slate, ce n’est pas non plus Mononoke qui soulève chez moi le plus d’enthousiasme. Les lucioles est un brin larmoyant. Mononoke est complexe mais son originalité me paraît d’une certaine façon limitée (l’éternel conflit des humains et la place de la nature dans leur monde). C’est une question de goût, certainement, mais avec tout autant de délicatesse (ou de finesse) et de complexité, les Yamadas et Kaguya sont plus radicaux formellement, les Pompokos et Ponyo tout aussi foisonnant mais plus intrépides par leur sujet, et donc en cela, à mes yeux, plus riches.

        Aimé par 1 personne

      2. Le Tombeau des Lucioles m’a peut-être plus marqué car je l’ai vu à l’adolescence avant les autres et que je ne m’imaginais pas à l’époque voir un tel sujet traité de cette manière dans un film d’animation japonaise. Peut-être qu’en le revoyant maintenant je le trouverais aussi un peu trop larmoyant, c’est une critique que j’ai souvent entendu.

        Je n’ai jamais vu les Yamadas, Kaguya ou Ponyo et pour ceux que je connais, je serais bien incapable de les classer ou les analyser. Bizarrement, je ne les ai vu qu’une fois, c’est aussi pour ça que je compte tout (re)voir pour mieux apprécier le travail du studio Ghibli.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s