Dead to Me – Saison 1

Nuit d’insomnie. Autant essayer de la rendre productive en écrivant mon avis sur la première saison de Dead to Me. Après tout, c’est pendant une nuit similaire, il y a pile deux semaines, que je l’ai regardé d’une traite.

Jen vient de perdre son époux dans un accident de la route avec délit de fuite. Elle doit faire face à la colère du deuil ainsi qu’aux dures réalités de la vie qui la rattrapent. Elle rencontre Judy lors d’une séance de thérapie de soutien. Elles deviennent amies.

Si j’ai regardé les dix épisodes de cette comédie dramatique à la suite ce n’était pas pour m’occuper et combler le temps de cette insomnie. C’est juste qu’épisode après épisode, je ne pouvais pas m’arrêter, je voulais connaitre la suite de l’histoire mais surtout je ne voulais pas quitter Christina Applegate et Linda Cardellini. Les deux actrices principales, interprètes de Jen et Judy, sont la première raison de regarder Dead to Me. Elles sont tout simplement géniales. Drôles et touchantes à la fois, leur duo fonctionne à merveille et on croit vraiment en cette amitié. Impossible de ne pas les aimer.

Coup de cœur immédiat pour Linda Cardellini et son personnage de Judy

La seconde raison de regarder cette série est l’histoire. Simple mais prenante. Très rapidement, il ne fait aucun doute que Judy cache quelque chose et qu’elle n’est pas rentrée dans la vie de Jen sans arrière pensée. Son secret, ses causes et ses conséquences sont le moteur de la saison et comme dans toute bonne série de ce genre, tout nous sera révélé au fur et à mesure des épisodes, donnant à Dead to Me ce petit je-ne-sais-quoi d’ambiance à la Desperate Housewiwes ou Why Women Kill. Vous voyez le genre?

En voyant l’histoire se dérouler sous nos yeux, on a constamment cette impression que tout peut déraper à n’importe quel moment et entrainer les personnages toujours plus loin dans leurs mensonges, secrets et problèmes. D’ailleurs, peu importe qu’on aime ou qu’on déteste ces personnages (dans le cas de Jen et Judy, difficile de ne pas les aimer), ce qu’on apprécie par dessus tout c’est de les voir toucher le fond et creuser encore un peu plus leurs malheurs dans des situations et retournements de situations parfois amusants (pour nous) et souvent improbables. Et quel plaisir d’essayer de deviner l’intégralité de leurs secrets, d’imaginer comment ils vont bien pouvoir s’en sortir ou au contraire payer pour leurs péchés. De ce côté-là, Dead to Me peut paraitre un peu prévisible. Il y a peu de chances que la fin de saison vous étonne réellement mais si vous êtes comme moi vous aimerez le voyage qui vous y conduira et vous n’aurez qu’une hâte, découvrir la suite.

Petite précision pour conclure, Dead to Me est bien une comédie dramatique à l’humour noir. La série peut parfois être drôle, même très drôle et elle vous fera très certainement sourire mais ne vous attendez pas non plus à une pure comédie capable de vous donner fou rire sur fou rire. Derrière la rencontre de Jen et Judy, leur belle amitié ou le besoin de la première de retrouver la personne responsable de la mort de son mari, le sujet de fond est avant tout la gestion du deuil, comment vivre l’après avec les souvenirs, les regrets, la tristesse ou la colère, et il me semble que la série s’en sort plus que bien à ce niveau.

Vivement le 8 mai prochain pour la sortie sur Netflix de la saison 2 !

Note : 7.5/10

5 réflexions au sujet de « Dead to Me – Saison 1 »

    1. Shin Niko Auteur de l’article

      Je l’avais un peu oublié aussi alors que comme toi j’avais très envie de voir le duo d’actrices donc j’espère que tu apprécieras autant que moi car elles sont vraiment supers dedans 🙂

      J’aime

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s