The Possessed, petite anthologie horrifique coréenne sur Netflix

The Possessed (aussi titrée Goedam ou Goedam – The Possessed) est disponible depuis aujourd’hui sur Netflix. J’ai eu le temps de tout voir et d’écrire ce texte car c’est très court. Huit épisodes de 7 à 15 minutes. Ça se regarde donc très vite.


Lorsque la nuit tombe sur la ville, les ombres et les esprits s’éveillent dans cette anthologie d’horreur qui revisite les légendes urbaines.


Ce n’est pas vraiment le genre de contenu que Netflix met beaucoup en avant en France.

Il est même assez difficile de trouver des infos ou des visuels de la série. C’est encore plus dur vu qu’il existe déjà une série coréenne appelée Possessed sur Netflix… Je n’ai même pas pu l’ajouter à Betaseries ou TV Time car impossible de la trouver dessus (update du 24/08, la série est maintenant présente sur les deux applications) mais ce n’est pas bien grave, le peu que j’en avais vu (un poster et un résumé) dans les futurs ajouts de l’appli de Netflix m’avais suffi. Je l’avais direct ajouté à ma liste.

J’adore les anthologies et encore plus les anthologies horrifiques.

D’ailleurs, si vous êtes comme moi et que vous cherchez d’autres séries du genre, vous pouvez jeter un œil à Bloodride, série norvégienne sortie sur Netflix en mars dernier qui m’a finalement plus marqué que je le pensais puisque je me souviens encore de la quasi totalité des épisodes. Je ne peux pas en dire de même de Creepshow (dispo en ce moment sur 6play à condition d’avoir un abo Paris Premiere) sortie en 2019 qui avait pourtant pour elle quelques acteurs et actrices connu.e.s.

Pour en revenir à The Possessed, je vous la conseille. Non seulement c’est très court mais c’est aussi très sympa à regarder. La réalisation des épisodes est soignée, les effets spéciaux sont relativement convaincants, on retrouve cette ambiance typique des histoires de fantômes coréennes ou japonaises et c’est bien gore. J’y peux rien, j’aime qu’un film ou une série d’horreur installe la peur et/ou le malaise avant de partir dans le sanglant bien dégoulinant.

Les différentes histoires se passent à priori toutes dans la même ville et certaines se déroulent dans le même lycée mais elles n’ont pas vraiment de liens entre elles, hormis le fait qu’il peut y avoir des petites références d’un épisode à l’autre. En tout cas, mis à part le dernier qui m’a laissé un peu perplexe, j’ai aimé tous les épisodes. Bon, comme n’importe quelles légendes urbaines, on voit souvent venir les petits twists mais vu la durée des épisodes, ce n’est pas gênant.

Ce serait bien que Netflix continue de proposer ce genre de séries, ça occupe une soirée et ça permet de découvrir de nouvelles histoires d’horreur et/ou de fantômes. J’aimerais beaucoup voir des équivalents en Amérique du Sud, en Afrique ou au Moyen-Orient.

Note : 7/10

PS : C’est le 200ème article du blog ^^

3 réflexions au sujet de « The Possessed, petite anthologie horrifique coréenne sur Netflix »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s