Fleabag – Saison 1

Cette première saison de Fleabag date de 2016. Je dois la voir depuis tout ce temps et j’ai prévu de la rattraper plus d’une fois sans jamais le faire, c’est pourquoi je l’ai de nouveau ajouté à mon Challenge Séries. J’ai beau savoir qu’une série est géniale et qu’elle va me plaire, parfois ce n’est pas suffisant pour que je m’y mette, il me faut un petit déclic supplémentaire. Cette fois, c’est d’avoir vu lundi que la série devait bientôt quitter le catalogue de Prime Video.

Fleabag est une comédie dramatique anglaise créée, écrite et produite par Phoebe Waller-Bridge qui tient également le rôle principal, une trentenaire un peu paumée s’adressant constamment au spectateur en brisant le quatrième mur et c’est effectivement génial.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour adorer. Dès les premières minutes, je savais que j’allais devenir fan de la série et du personnage. Il doit en être de même pour celleux qui n’aiment ou n’aimeront pas. Le début est un bon test. L’humour noir, le sarcasme, le sexe, la vulgarité et bien sûr le fait qu’elle s’adresse directement à nous peuvent désarmer et en rebuter certain.e.s.

Moi, je suis client de ses petits regards caméra complices, des commentaires qu’elle nous réserve et du découpage des épisodes en passant d’une scène à l’autre de façon brusque, souvent au milieu d’une conversation pour nous envoyer sur un flashback avant de revenir. Cela donne l’impression d’être constamment avec elle dans sa tête et c’est ce rythme saccadé, speed qui donne toute sa puissance à l’humour de Fleabag.

Humour parfois très décalé et improbable comme les anglais.e.s savent si bien le faire. Je pense notamment à l’intro de l’épisode 2 (je regrette presque qu’une idée de mise en scène de ce type ne revienne pas dans la saison) ou toute la situation de base de l’épisode 4.

Evidemment, la série est très drôle, vous l’avez compris, mais pas seulement. Dès le premier épisode, toujours, on sent bien que le personnage est au bord de la dépression (ou en plein dedans) et pourrait craquer à tout moment. Une véritable tristesse et un certain mal-être se dégagent d’elle, ce qui la rend immédiatement attachante car on va pas se mentir, on s’est déjà tou.te.s senti aussi paumé qu’elle. Elle n’a pas tellement besoin de le formuler, ça se voit.

On comprendra au fur à mesure de la saison pourquoi elle est si mal.

Humour et tristesse caractérisent Fleabag mais il y a aussi un peu de cette émotion gênée des gens qui ne savent pas vraiment gérer leurs sentiments. Tout au long des 6 épisodes de la saison, des passages émouvants pointent le bout de leur nez au milieu des bons mots, de la vulgarité et des moments de malaise. Ils débarquent comme ça pour nous me prendre à la gorge et j’avoue sans mal que plus d’une fois les larmes n’étaient pas loin… certainement car parfois, je me reconnaissais un peu trop dans ce personnage ^^’

Je crois avoir fait le tour des qualités de cette saison, Phoebe Waller-Bridge étant la principale mais il ne faut pas oublier le reste du casting car elle a su s’entourer de personnes tout aussi talentueuses pour lui donner la réplique. La première est sans aucun doute Sian Clifford qui interprète Claire, sa soeur à l’écran. Elle arrive comme Phoebe Waller-Bridge à nous faire entrevoir derrière la rigueur et l’arrogance de son personnage, la petite faille qui nous fait comprendre qu’elle aussi pourrait craquer à tout moment. Il y a également Olivia Colman, parfaite en belle-mère souriante et désagréable à la fois.

Cette première saison de Fleabag est donc un coup de coeur. Maintenant je comprends pourquoi tout le monde parle du talent d’actrice et d’écriture de Phoebe Waller-Bridge et je rejoins tou.te.s ses fans. Je vais très vite voir la seconde saison de Fleabag pour mon plaisir et vous en parler puis j’essaierai de voir les autres séries qu’elle a créé, produit ou dans lesquelles elle joue, Crashing, Killing Eve et Run (même si cette dernière ne fait pas l’unanimité).

Note : 4 sur 5.

En 2021, fini les notes sur 10, je passe aux étoiles, c’est plus joli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s