[Dernières bulles] Fire Force T.1, Iruma à l’école des démons T.1 et The Quintessential Quintuplets T.1

Prévisualiser dans un nouvel onglet

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »

Ce blog est une succession d’expérimentations et de recommencements. Je ne compte plus les fois où j’ai essayé de mettre en place des rendez-vous réguliers. Je retente encore une fois pour parler non pas de séries mais de mes lectures manga (et éventuellement comics et BD) récentes, chose que j’ai déjà doucement commencé à faire avec Sans préambule et Look Back. J’ai donc envie de faire de Dernières bulles un format plus ou moins régulier. Par contre, je ne serai pas exhaustif, déjà parce que la flemme et je ne veux pas me mettre trop de pression en me sentant obligé de chroniquer toutes mes lectures. Quant à la périodicité… on verra, il est trop tôt pour en parler.


Le premier week-end d’avril c’était les 48h BD. En plus des rencontres, débats, expositions, etc. il y a toujours une sélection de manga et BD à 2€. J’en ai profité pour me prendre les tomes 1 de Iruma à l’école des démons et The Quintessential Quintuplets puis j’ai cherché en ligne si certains titres des années précédentes étaient encore disponibles et c’est comme ça que j’ai trouvé le premier tome de Fire Force de l’édition 2020. Bref, trois découvertes à moindre coût, mon compte en banque aime ça !

Comme je ne parle que de tomes 1, il n’y a aucun spoiler !

Fire Force – Tome 1

Scénario et dessin : Atsushi Ohkubo / Édition : Kana / Genres : Action, Baston

Quatrième de couverture : L’humanité est terrifiée par le phénomène de combustion humaine. Des brigades spéciales Fire Force ont donc été mises en place avec pour mission de trouver la cause de ce mystérieux phénomène ! Le jeune Shinra, nouvelle recrue surnommée le Démon, rêve de devenir un héros. Mais le chemin sera long et il devra, avec ses camarades, apprendre à affronter quotidiennement des Torches humaines !!

Le titre m’intéresse depuis un moment mais je voulais d’abord finir Soul Eater la précédente série d’Atsushi Ohkubo que j’ai repris il y a quelques mois depuis le début. Tant pis pour cette résolution, je ne pouvais pas passer à côté de l’occas’ de tester Fire Force et une fois le tome entre mes mains, je brulais d’envie de le lire *wink wink*

C’est toujours plaisant de retrouver le style d’un auteur dans une autre oeuvre. Dans le cas de Atsushi Ohkubo, je ne parle pas de son trait mais plutôt de son amour pour les concepts un peu étranges (des pompiers qui combattent des torches humaines en utilisant leurs pouvoirs de maitrise du feu, il fallait y penser) et les personnages over the top aux personnalités très marquées, toujours à fond dans leurs « délires » (je pense notamment à Arthur qui montre la même détermination à être un chevalier que Black Star à être un ninja assassin), leur envie de bien faire (Shinra/Maka), de prouver qu’ils sont les meilleurs ou encore de personnages totalement atypiques (dédicace à ce pompier que l’on voit dans la dernière partie du tome et qui ne semble rien avoir à faire ici).

Pour ce qui est du déroulé de ce début de manga, on est sur un premier tome de shonen d’action qui coche toutes les cases de ce que l’on attend (présentation de l’univers, des pouvoirs, du héros, de son trauma, de ses alliés, de la première menace, préparation du petit examen/tournoi obligatoire) mais qui le fait très bien sans essayer d’aller trop vite et sans donner l’impression de bêtement suivre un cahier des charges (même si techniquement, oui il le fait mais c’est suffisamment bien géré pour que ça ne se ressente pas). On a le temps d’apprécier ce qui se passe et d’éprouver de l’empathie et de l’affection pour les personnages, chose que beaucoup de shonen récents de ce type ont tendance à oublier selon moi.

Bref, je sens que Fire Force sera un manga d’action que je prendrai plaisir à retrouver régulièrement et d’après ce que j’ai lu, le manga passe assez vite de bon shonen à excellent shonen. Hâte de voir ça !

Note : 3.5 sur 5.

Iruma à l’école des démons – Tome 1

Scénario et dessin : Osamu Nishi / Édition : Nobi Nobi / Genres : Comédie, Fantastique

Quatrième de couverture : Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!

Je ne sais pas si j’aurais fini par tester ce manga sans cette opération à 2€ le premier tome. Il a bonne réputation, en partie grâce à l’anime mais l’histoire et la tête du héros ne m’attiraient pas surtout en voyant qu’au Japon le titre a déjà dépassé les 25 tomes et est toujours en cours… Il faut faire des choix, mon budget, mon temps et la place dans ma mangathèque ne sont malheureusement pas illimités.

Je dois donc dire merci aux 48h BD et pardon Iruma de t’avoir mal jugé !

Le titre est amusant et même drôle parfois, le héros attachant, le trio qu’il forme avec ses deux nouveaux amis démons fonctionne très bien, la lecture est fluide, ce n’est jamais lourd ou chiant et l’univers que l’on commence à découvrir semble plein de promesses notamment du côté du design des démons et monstres que l’on croise. Je ne sais pas comment va évoluer le manga au niveau de l’histoire mais si il garde ce ton-là, il peut clairement devenir une bonne lecture feel good pour moi.

Note : 4 sur 5.

The Quintessential Quintuplets – Tome 1

Scénario et dessin : Negi Haruba / Édition : Pika / Genres : Comédie, Romance

Quatrième de couverture : Fûtarô, un lycéen brillant mais fauché, décroche un petit boulot de rêve : professeur particulier pour une famille fortunée. Or, le garçon déchante lorsqu’il réalise que ce n’est pas une élève qu’il va devoir gérer, mais des quintuplées aussi belles que cancres à souhait… Entre Ichika la désordonnée, Nino la protectrice, Miku la réservée, Yotsuba la joviale et Itsuki la susceptible, Fûtarô va devoir prendre son courage à deux mains pour relever le défi que représentent les soeurs Nakano !

Cette comédie romantique m’intriguait depuis longtemps vu tous les bons retours que j’ai pu voir passer dessus, j’étais donc ravi d’enfin pouvoir m’y mettre. Peu de temps après la sortie du 14ème et dernier tome en plus, c’est parfait !

Dès le début (c’est littéralement la première page), nous savons que Fûtarô épousera une des soeurs et la finalité du manga est donc de découvrir laquelle. Très classique pour ce genre de comédie romantique harem (je dis harem mais pour l’instant, je ne sais pas si toutes les filles tomberont sous le charme du héros). L’originalité est que toutes les filles se ressemblent et donc lorsque l’on voit la future mariée le jour J, il est impossible de savoir qui elle est. A l’époque du lycée par contre, leurs styles et personnalités sont suffisamment éloignés pour nous permettre de les différencier et donc de suivre relativement facilement le récit même si comme Fûtarô, il nous faut un petit temps pour bien les reconnaitre. L’auteur profitera sans doute du fait que les filles soient des quintuplées pour jouer à fond sur les quiproquos. Je l’espère en tout cas, ce serait dommage de ne pas le faire.

Ce premier tome est plus orienté comédie que romance, ce qui m’a beaucoup plu, c’est parfait pour se lancer dans l’histoire. L’auteur ne nous épargne pas quelques situations très clichées du genre (oui le héros va tomber sur l’une d’elles dans une scène entre humour et gène) mais ne lisant que très rarement des manga de ce genre (le seul qui me vient en tête est Love Hina), cela ne m’a pas plus dérangé que ça mais peut-être que les plus habitué.e.s auraient à redire là-dessus. Par contre et c’est un bon point, il n’y a pas d’ecchi facile pour l’instant.

Comme Iruma, The Quintessential Quintuplets est une excellente surprise ! Je ne m’attendais pas à autant accrocher. Je ne suis pas encore au stade d’avoir une préférée et de faire des pronostics sur qui sera l’heureuse élue mais ça viendra sûrement ^^

Note : 4 sur 5.

Voilà, je me retrouve donc avec 3 nouvelles séries à suivre… Vu tous les manga que j’ai en cours, je ne sais pas quand je continuerai Iruma et The Quintessential Quintuplets, ce sera sans doute sur un coup de tête. Pour Fire Force, ce sera après Soul Eater. Il faut vraiment que je finisse Soul Eater !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s