[Dernières bulles] Une collision accidentelle sur le chemin de l’école peut-elle donner lieu à un baiser ? de Shintaro Kago

J’ai déjà évoqué mon amour des titres à rallonge, vous imaginez bien que celui-ci m’a immédiatement fait de l’oeil lorsque j’ai découvert son existence et c’était l’occasion de découvrir du Shintaro Kago et même plus généralement le genre de l’ero guro.

Qu’est-ce que l’Ero guro ? D’après Wikipédia : L’ero guro nansensu, fréquemment écourté ero guro (エログロ, ero-guro) est un mouvement artistique et littéraire japonais apparu vers 1930, combinant l’érotisme à des éléments macabres et grotesques dont la paternité est attribuée à l’auteur Edogawa Ranpo avec des romans ou nouvelles comme La Bête aveugle, L’Île panorama, La Chenille ou La Chaise humaine.

Vous le voyez, il s’agit d’un genre très particulier qui n’est pas fait pour tout le monde et si le titre du manga peut évoquer le début d’une romance lycéenne assez classique, ce n’est absolument pas le cas.

En me lançant dans la lecture d’Une collision accidentelle… je ne savais pas vraiment ce que j’allais lire et encore moins comment j’allais accueillir le genre, j’avais déjà vu des illustrations d’ero guro ou même feuilleté quelques oeuvres appartenants à ce courant, j’étais curieux mais je n’étais pas certain de vraiment aimer.

Ma première surprise a été de découvrir que ce manga est un recueil d’histoires courtes (4 à 6 pages en moyenne avec quelques unes plus longues). L’oeuvre commence par une série de strips d’une page en couleurs donnant doucement le ton de ce que sera la suite. Puis plus on avance dans la lecture, plus l’auteur se lâche et part dans des récits étranges et dérangeants.

Absurde. Cynique. Violent. Malsain. Trash. Drôle (oui, oui, vous avez bien lu). C’est comme ça que je résumerais ce recueil et si cela correspond à ce que l’on trouve dans l’ero guro, je pense pouvoir dire que j’aime bien le genre mais il faudra que je lise d’autres auteurs (j’ai déjà DDT et Le Monstre au teint de Rose de Suehiro Maruo dans ma PAL et de ce que j’ai vu c’est bien plus orienté horreur et érotisme malaisant que Une collision accidentelle…) car je crois que j’aime surtout le style de Shintaro Kago.

Visuellement, le mangaka joue avec le format et les codes de la bande dessinée pour offrir des récits amusants et bizarres. Je pense notamment à Mystères à Gouttières Ville. Il tente beaucoup de choses niveau mise en scène et narration. C’est parfois déstabilisant mais aussi tellement intéressant de lire un manga qui s’éloigne autant de ce que je lis et aime d’habitude. Les histoires ont beau être courtes, impossible de ne pas s’attarder dessus, de revenir en arrière pour vérifier un détail que j’avais loupé et qui prend tout son sens une fois la nouvelle terminée ou encore d’essayer de deviner où il veut aller en se basant sur les premières pages et le titre car l’auteur aime énormément les retournements de situation de dernière page pour choquer ou surprendre.

C’est là tout l’intérêt d’un recueil comme celui-ci, c’est parfait pour découvrir ce dont est capable l’auteur et ce qu’il aime. J’ai été emporté par l’absurdité, l’irréalisme et l’humour de ces histoires ainsi que cet enchainement d’idées folles au point de tout lire en une soirée. C’est vrai que le manga n’est pas très gros (160 pages) mais j’aurais pu facilement faire durer le plaisir en ne lisant que 2-3 histoires de temps en temps. J’en ai été incapable, je voulais voir ce que Kago allait me proposer après. Je n’ai pas été déçu.

Je vais essayer de vite me pencher sur ses autres oeuvres. J’ai déjà acheté Anamorphosis et Fraction, deux one-shots horrifiques, j’ai hâte de les lire !

Note : 4 sur 5.

5 réflexions au sujet de « [Dernières bulles] Une collision accidentelle sur le chemin de l’école peut-elle donner lieu à un baiser ? de Shintaro Kago »

    1. Shin Niko Auteur de l’article

      Je n’ai lu que celui-ci pour l’instant donc c’est difficile d’en être certain mais ça me semble être une bonne porte d’entrée puisque ce sont des histoires très courtes et pas trop violentes/bizarres en comparaison de ce que le genre semble proposer d’habitude. En tout cas, ça a fonctionné sur moi car comme je l’ai écrit je compte bien aller plus loin dans la découverte de cet auteur en particulier et du genre en général.

      Aimé par 1 personne

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s