[Épisode par épisode] The Orville – Saison 1

La saison 2 débarque dans trois semaines et avant ça, j’avais envie d’offrir à la surprenante première saison son article comme je l’avais fait pour la saison 4 de 12 Monkeys. J’ai donc repris mes critiques de tous les épisodes pour les compiler ici. J’ai juste revu quelques tournures de phrases mais en dehors de ça, je n’ai rien touché car mon avis n’a pas changé, cette série est très bonne 🙂

— S01E01 Old Wounds —

En 2419, Ed Mercer (Seth MacFarlane – scénariste et réalisateur entre autres d’American Dad! et des deux films Ted) est nommé Capitaine du USS Orville, un vaisseau d’exploration de l’Union Planétaire. Pour lui, tout est parfait sauf qu’il a la surprise de découvrir que son commandant en second est son ex-femme Kelly Grayson (Adrianne Palicki – Marvel’s Agents of SHIELD). C’est elle qui a expressément demandé à être affecté sur ce vaisseau pour aider Ed du mieux qu’elle peut et se faire pardonner de l’avoir trompé un an plus tôt avec un mec bleu ^^

Leur première mission est assez anecdotique, un ravitaillement qui est en fait un appel à l’aide pour protéger une nouvelle technologie. Rien d’incroyable, c’est surtout l’occasion de faire connaissance avec toute l’équipe et de découvrir les Krills, les ennemis de la saison.

En tout cas, ce premier épisode annonce du bon. Les effets spéciaux sont un peu cheap mais les vaisseaux et les maquillages sont cools. La série étant signée MacFarlane, je m’attendais à une grosse parodie de Star Trek et finalement ce n’est pas tout à fait le cas. La ressemblance avec Star Trek est évidente (le concept, les uniformes, les missions) mais l’humour même si il est présent, n’est jamais lourd (pour l’instant en tout cas) et The Orville a tout pour être un bon petit show de science-fiction à l’ancienne avec de l’exploration, des missions et des rencontres un peu folles.

J’aime beaucoup que le Capitaine balance dès qu’il en a l’occasion des allusions à son divorce pour emmerder son ex-femme avec elle qui réagit en mode « Tu veux vraiment qu’on parle de ça maintenant? », ça donne une bonne dynamique au duo et des scènes amusantes.

Bonus casting : Victor Garber (Alias, le Arrowverse) dans le rôle d’un Amiral de l’Union.

— S01E02 Command Performance —

L’Orville répond à un appel de détresse émis par un autre vaisseau de l’Union, à bord duquel se trouve les parents du Capitaine. Le Lieutenant-Commandant Bortus étant en congé paternité (il vient de pondre un œuf qu’il doit couver), c’est Alara, la Chef de la Sécurité qui prend les commande de l’Orville pendant que le Capitaine Mercer et le Commandant Grayson vont sur l’autre vaisseau.

Sans surprise, il s’agit d’un piège, il n’y avait ni vaisseau ni parents et ils se retrouvent téléportés ailleurs. Sur l’Orville, c’est la panique. Alara ne sait pas trop quoi faire et prend une mauvaise décision ce qui entraine quelques dégâts. Elle cherche des conseils auprès du Docteur Claire qui lui propose d’être son Obi-Wan ^^

Ed et Kelly se réveillent dans ce qui ressemble à leur ancien appartement sur Terre. Comme ils sont bloqués là, ils se mettent à l’aise, discutent un peu et se remémorent quelques souvenirs. C’est assez cool de les voir comme ça même si c’est étonnant que ce genre de scène arrive si tôt dans la saison. Enfin ça c’était avant de passer un peu plus de temps ensemble et surtout de découvrir qu’ils sont la nouvelle attraction d’un zoo qu’une espèce technologiquement très avancée tient afin d’observer les espèces qu’elle considère comme inférieures (c’est-à-dire à peu près toutes). Je sais que j’ai déjà vu des épisodes de ce genre dans d’autres séries de SF mais j’adore ce concept !

Après les avoir retrouvés, Alara et Isaac réussissent à convaincre le gardien du zoo de les échanger contre toutes les émissions de télé-réalité de la Terre. Génial !

Très bon épisode. Bien meilleur que le premier.

Ah et enfin une série dans laquelle les personnages utilisent leur technologie de façon logique, pour faire apparaitre un shot de tequila ou une barrette de shit par exemple XD

Cette petite référence à Friends ❤

— S01E03 About a Girl —

L’épisode précédent se concluait sur l’éclosion de l’œuf de Bortus et la naissance d’une fille, chose très rare chez les Moclans qui est une espèce constituée uniquement de mâles. Le fait d’être une femme est considéré chez eux comme une tare. Bortus et son compagnon demandent donc au Docteur Claire de procéder à un changement de sexe. Elle refuse tout comme le Capitaine. Bortus fait donc intervenir le Ministre de sa planète qui envoie un vaisseau Moclan sur lequel l’intervention sera faite.

L’équipage essaye de faire entendre raison à Bortus par différents moyen notamment un match de boxe contre Alara pour lui montrer que les femmes ne sont pas faibles et c’est finalement Gordon et Lamarr qui lui font changer d’avis mais je ne suis pas vraiment sûr que cela était leur but à la base. Cette stratégie semble trop subtile pour eux ^^

Klyden, son compagnon voulant toujours que leur fille devienne un garçon, un procès est organisé sur la planète Moclan et Kelly se retrouve à être l’avocate de Bortus. Elle démontre assez facilement que les femmes ne sont pas inférieures mais en voyant que cela ne suffira pas à faire changer d’avis le juge, Mercer demande à Isaac de scanner la planète et trouve une femme Moclane vivant recluse dans les montagnes. Elle se révèle être le plus grand écrivain de son peuple que tous pensaient naturellement être un homme… Bon, c’est un peu facile comme retournement de situation mais on va l’excuser car le message est cool. Bon, ça ne suffit pas à convaincre le tribunal qui ordonne le changement de sexe.

Un très grand épisode qui pose plusieurs questions sur l’éthique, le respect des autres cultures et qui l’air de rien nous balance un débat sur le genre, le sexisme et l’exclusion. Je ne m’attendais pas à voir ce genre de thèmes abordés dans The Orville. Bravo MacFarlane !

— S01E04 If the Stars Should Appear —

L’Orville tombe sur un gigantesque vaisseau qui dérive dans l’espace depuis 2000 ans. Il s’agit d’un vaisseau-monde contenant toute une population avec un ciel, des terres, des arbres etc. Les gens à l’intérieur ignorent qu’ils sont sur un vaisseau. Génération après génération, cette information a été oubliée. L’équipage de l’Orville aidé par un petit groupe mettant en doute le fait qu’il n’y ait rien d’autre que leur monde va leur révéler la vérité.

L’épisode est sans plus mais il nous permet de voir toute la badasserie de Kelly, j’ai eu l’impression de revoir la Bobbi de Agents of SHIELD et au passage, elle nous rebalance une petite référence à Friends ^^

Bonus casting : Robert Knepper et Liam Neeson.

— S01E05 Pria —

Après Friends, cette fois, c’est au tour de Seinfeld d’avoir sa petite référence ❤

Encore une mission de sauvetage : un appel de détresse d’un vaisseau écrasé sur une comète filant droit vers un soleil. Le sauvetage est vite réglé. Ed et Pria, la Capitaine du vaisseau s’entendent tout de suite très bien ce qui rend Kelly un peu jalouse et suspicieuse (le petit couple va finir par se reformer, c’est évident). En fouillant un peu, elle découvre qu’elle n’est pas qui elle prétend être mais bien sûr Ed ne la croit pas surtout après que Pria ait prouvé qu’elle était digne de confiance. Résultat, elle est bien mauvaise, elle vient du 29e siècle et ne les a sauvé que pour récupérer l’Orville dans le but de le vendre dans le futur.

Dans sa structure, l’épisode est très classique : une nouvelle femme à bord dont seule Kelly se méfie. Ce n’est pas très original mais c’est tout de même bien fait. Je suis bien plus enthousiaste avec cette petite histoire de voyage dans le temps, ça ne va pas très loin mais j’espère qu’on en aura plus dans un autre épisode de cette saison ou la suivante. Le mieux serait un épisode type un jour sans fin pour un personnage comme Gordon ou Lamarr ^^

La blague de la jambe m’a beaucoup fait rire XD

Par contre, la réplique de Mercer « Alara vous pouvez m’ouvrir ce pot de cornichons » dès qu’il lui demande de défoncer une porte commence un peu à me gonfler…

Bonus casting : Charlize Theron ❤

— S01E06 Krill —

Après un nouvel affrontement avec des Krills, l’Orville met la main sur l’une de leur navette. L’Union veut profiter de cet avantage non pas pour étudier leur technologie mais pour en apprendre plus sur cette race. L’Union demande donc au Capitaine Mercer et à Gordon d’utiliser cette navette pour s’introduire sur un vaisseau Krill afin de trouver leur « Bible » et en faire une copie. Avec ça, l’Union espère mieux comprendre les Krills et pourquoi pas réussir ensuite à trouver un terrain d’entente pour éviter le conflit.

Grâce à une technologie d’hologramme, ils se font passer pour des Krills, ce qui donne des scènes assez amusantes notamment avec Mercer qui ne trouve rien de mieux comme noms Krilliens (Krillons? Kritoniens?) que Chris et Devon, ou encore Gordon incapable de se taire risquant de griller leur couverture à chaque fois qu’il l’ouvre.

Sur place, ils découvrent que le vaisseau est en route pour tester une nouvelle bombe sur une planète agricole. Changement de mission, ils doivent maintenant détruire le vaisseau mais en voyant qu’il y a des enfants à bord, ils trouvent une alternative pour ne tuer que les adultes…

Mercer ne voulait pas tuer les enfants car ils ne sont pas ses ennemis mais comme le fait remarquer la seule autre survivante Krill, maintenant qu’ils ont vu les humains cramer leurs parents (je suppose que c’était leurs parents), ils vont le devenir. C’est très intéressant et cet épisode va sans doute avoir beaucoup de conséquences dans la suite de la saison.

— S01E07 Majority Rule —

Voilà un épisode qui m’a beaucoup fait penser à un épisode de Black Mirror que je n’ai pourtant pas vu mais qui a fait beaucoup parler de lui à sa sortie. Sur une planète semblable à la Terre de notre époque, tous les adultes ont un compteur de votes positifs et négatifs. Si celui-ci descend trop dans le rouge, c’est la lobotomie.

La mission du jour est de récupérer deux anthropologues qui étudient cette planète et n’ont pas fait de rapport depuis un mois. L’équipe chargée de cette mission est composée de Kelly, Alara, Claire et Lamarr. Si c’est très cool de voir ce dernier ailleurs qu’à son poste de pilotage, c’est totalement con d’y envoyer Alara, le risque qu’elle soit découverte est bien trop grand et c’est ce qui va se produire. L’originalité est que c’est cette découverte qui permettra de sauver la situation et le cerveau de John (ouais faut pas se frotter contre une statue sur une planète qu’on ne connait pas). Cette petite résolution du problème est très facile mais ne gâche en rien la qualité de l’épisode et la petite critique des médias et autres réseaux sociaux.

— S01E08 Into the Fold —

On découvre que le Docteur Claire a deux gamins et qu’ils sont insupportables. Genre vraiment insupportables. Ces deux emmerdeurs embarquent avec leur mère et Isaac dans une navette pour une sortie en famille et ils passent leur temps à se chamailler pour rien. C’est même en partie à cause de ça que la navette s’écrase sur une planète inconnue à des années lumière de leur destination. Claire est séparée du groupe et Isaac doit s’occuper des morveux. Je n’exagère même pas, ils sont méga relous. Leur mère a disparu, ils sont paumés, y’a des types bizarres dans le coin mais ils ne s’inquiètent pas plus que ça et ils continuent à s’engueuler pour un putain de jeu vidéo ! Sales mômes ! Bien évidemment, le scénario de l’épisode est assez classique, ils se retrouvent tous, sont sauvés par l’Orville et au passage Isaac a su canaliser les chiards et il a fini par les apprécier. Ce qui est incompréhensible car je le répète ces gamins sont insupportables !

— S01E09 Cupid’s Dagger —

L’épisode commençait très bien avec Bortus sur le point de chanter My Heart Will Go On pendant une soirée karaoké. Dommage qu’il ait été interrompu, je voulais entendre ça ^^

L’Orville accueille a son bord les ambassadeurs de deux races en guerre depuis des milliers d’années ainsi qu’un archéologue ayant pour mission d’examiner un artefact pouvant dire laquelle des deux races était la première sur la planète qu’elles revendiquent. Mais ça à la limite, on s’en fout. Le plus important ici est l’archéologue puisqu’il s’agit de Darulio, le mec bleu avec qui Kelly a trompé Ed un an plus tôt. J’espérais vraiment voir un épisode avec ce personnage pour foutre un peu la merde et je ne suis pas déçu. Il n’a aucun mal à séduire une nouvelle fois Kelly (ce qui permet à Ed de les revoir encore une fois au lit XD) mais plus surprenant Ed non plus n’est pas insensible à son charme ^^ La faute aux phéromones que produit Darulio et qui sont transmis par le toucher.

Je n’avais pas encore parlé de Yaphit, la créature gélatineuse que j’adore. A cause de Darulio, Claire va enfin céder à ses avances, ce qui donne lieu à des scènes drôles et un peu dérangeantes XD

— S01E10 Firestorm —

Excellent épisode centré sur Alara et ses peurs. Il fait un peu écho à l’épisode 2 où déjà elle ne se sentait pas légitime dans son rôle. En plus, il m’a un peu rappelé un épisode de Stargate SG-1 dans lequel Teal’C teste un simulateur très intelligent qui devient de plus en plus fort à mesure que l’expérience avance.

Bonus Casting : Robert Picardo (Star Trek Voyager, Stargate SG-1 & Stargate Atlantis)

— S01E11 New Dimensions —

Kelly découvre que John Lamarr est bien plus intelligent qu’il n’y parait, il serait même le plus intelligent de tout le vaisseau après Isaac. Elle demande donc à Ed de lui offrir le poste d’Ingénieur en Chef qui vient de se libérer et pour tester ses capacités, l’anomalie du jour est l’épreuve parfaite. J’ai beaucoup aimé le fait que la série fasse évoluer ses personnages de façon assez surprenante (l’oeuf de Bortus, l’empathie d’Isaac, la peur d’Alara et l’intelligence de John), j’espère qu’elle continuera comme ça la saison prochaine et que Gordon aura lui aussi droit à son épisode. L’idée de la dimension en 2D était très cool même si lorsqu’ils ont commencé à la mentionner, je m’imaginais déjà voir un dessin animé :p

— S01E12 Mad Idolatry —

L’Orville assiste à l’apparition d’une planète venue de nulle part. Lors de l’exploration, Kelly entre en contact avec la population qui semble être à notre équivalent de l’âge de bronze ce qui a des répercussions inattendues. L’orbite de cette planète passe à travers deux dimensions, elle reste environ 24h dans celle de l’Orville avant de disparaitre pendant 11 jours dans la seconde et plus bizarre encore lorsqu’elle réapparait environ 700 ans se sont écoulés pour elle. Cette anomalie permet de voir l’évolution en accéléré de toute une civilisation et de voir Kelly devenir le symbole de leur religion 😀 J’ai beaucoup aimé le message final disant que peu importe les croyances religieuses, elles finiront par laisser place au savoir et à l’évolution.

C’était très bien de voir Ed et Kelly se rapprocher, dommage que les problèmes de l’épisode décident Kelly à ne pas aller plus loin pour l’instant :/

— Bilan de la saison —

J’ai adoré ! The Orville m’a offert de la bonne science-fiction et je n’en demandais pas plus. C’est même une très agréable surprise car l’humour de la série me faisait un peu peur. Bon, ce n’est pas toujours bien dosé mais ça passe plutôt bien et surtout ça permet à la série de ne pas trop se prendre au sérieux tout en traitant des sujets qui eux sont sérieux. Bref, je serai au rendez-vous pour la saison 2 et je dois bien admettre que je l’attends avec impatience !

Note : 7,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s